La cigarette électronique permet-elle le sevrage tabagique ?

AccueilCigarette électroniqueLa cigarette électronique permet-elle le sevrage tabagique ?

L’usage de la cigarette électronique s’est répandu ces dernières années, car nombreux sont les fumeurs qui ont pris conscience des dangers de la cigarette classique. La plupart d’entre eux ont recours à la cigarette électronique comme moyen de sevrage tabagique. Certaines études ont démontré et certifié de son efficacité et des témoignages abondent dans ce sens. L’image de l’e-cigarette est désormais liée au sevrage tabagique.

La cigarette électronique permet-elle d’arrêter de fumer ?

Selon une étude publiée le 14/05/2019 dans la revue New England Journal of Medecine, la cigarette électronique est d’une grande aide pour arrêter de fumer. L’étude qui a porté sur 900 fumeurs britanniques a montré que la cigarette électronique est deux fois plus efficiente que les autres palliatifs (gomme, patch, inhalateur ou comprimé) pour cesser de fumer.

L’étude a été effectuée en Grande-Bretagne au sein d’un réseau de consultation établie par le ministère de la Santé pour aider les fumeurs dans le processus de sevrage. L’étude a été conduite sur une population de personnes fumant en moyenne 15 cigarettes par jour. Les chercheurs ont réparti les participants en deux groupes. Le premier s’est vu prescrire un palliatif à la nicotine à utiliser pendant trois mois. Au second groupe, des vapoteuses et une recharge d’e-liquide à la nicotine ont été attribuées.

Les sujets ont suivi une thérapie comportementale en parallèle aux substituts. Au bout d’un an, les résultats ont montré que 18 % des patients ayant suivi le traitement avec la cigarette électronique sont toujours abstinents. Seulement 9,9 % de ceux qui ont reçu les substituts à la nicotine ont arrêté de fumer. Les enquêteurs ont conclu que la cigarette électronique est plus efficace.

L’e-cigarette, une alternative aux substituts à la nicotine

Une enquête a montré que les Français sont nombreux à reconnaître les avantages de la vapoteuse (étude menée en 2013 par un leader de la cigarette électronique). Environ 43 % de la population est convaincue que l’e-cigarette est une aide précieuse pour laisser la cigarette ou réduire sa consommation de tabac.

Selon les résultats de cette enquête menée par ETINCEL-OFDT4, la plupart des utilisateurs de la cigarette électronique sont d’anciens fumeurs ou des fumeurs qui veulent arrêter. Par ailleurs, ils sont nombreux à attester avoir recours à ce dispositif pour arrêter de fumer définitivement ou pour limiter leur consommation. La cigarette électronique est perçue comme une alternative fiable. Elle est parfois utilisée en accompagnement des autres substituts et médicaments qui permettent de supprimer lentement et progressivement la dépendance à la nicotine.

La baisse de la consommation de tabac

L’e-cigarette n’a pas impacté que le marché du tabac. Il a eu également un grand impact sur celui des traitements d’aide (médicaments, pastilles, patch, inhalateur, etc.). Depuis l’avènement de ce dispositif, son marché est en perpétuelle constance tandis que l’on constate une baisse de celui de la cigarette classique.

Cette baisse s’explique aussi par le fait que les fumeurs ainsi que les anciens fumeurs se tournent davantage vers la cigarette électronique. Parmi la population étudiée, ils sont 84 % d’anciens fumeurs qui affirment avoir cessé de fumer grâce à la cigarette électronique qu’ils continuent d’utiliser par ailleurs.

La croissance du marché de l’e-cigarette et le recul de celui de la cigarette

C’est en 2010 que la cigarette électronique a été introduite en France. Le but étant d’aider les fumeurs à se débarrasser progressivement des cigarettes classiques. Considérée au départ comme une curiosité par les consommateurs, l’e-cigarette a fini par s’imposer comme une option plus saine pour arrêter de fumer. De fait, depuis 2014, son marché est en perpétuelle constance. Le dispositif a mis trois ans pour toucher le grand nombre parmi les fumeurs et les non-fumeurs. Selon les experts de Xerfi (organisme d’études privé), le marché des produits de vapotage a connu une hausse de 15 % en 2017 et a augmenté de 21 % en 2018.

En 1999, les ventes de tabac en France étaient évaluées à 93,1 millions de tonnes contre 58,4 millions de tonnes en 2013. En 2017, 44,36 milliards de cigarettes ont été vendues alors qu’en 2018, les ventes ont été 40,23 milliards. La consommation aura donc baissé de 9,32 % en une année selon le plus gros fournisseur des points de vente de la France. Le volume de consommation était déjà en baisse de 1,2 % en 2017 par rapport à celui de 2016.

Même si le doute persiste par endroits, la cigarette électronique a montré son efficacité. Elle est en ce moment le moyen le plus sain pour un sevrage tabagique.